Réseaux sociaux
Suivez nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Nous contacter


Si vous appréciez ce site, faites-le savoir !

La cigarette électronique : conseils, trucs et astuces

Chaque expérience de première utilisation de la cigarette électronique est unique et il n’existe pas de recette miracle pour réussir son passage à la cigarette électronique. Néanmoins, il y a quelques règles de base à connaitre et qui n’ont qu’un seul but, éviter le passage accidentel par la case bureau de tabac et vous permettre une agréable expérience de « vape ».

Aborder sereinement la transition

Abordez de façon positive la cigarette électronique, en vous disant que vous allez remplacer du plaisir et de la dépendance par du plaisir tout court ! La ou certains feront un passage immédiat et total vers la cigarette électronique, pour d’autres il faudra une période de transition plus ou moins longue. C’est à chacun de l’adapter, en fonction de son ressenti. Et à propos de ressenti, le grand intérêt de la cigarette électronique c’est reproduire, outre la gestuelle, certaines sensations de la cigarette traditionnelle, et surtout de vous en faire découvrir de nouvelles, bien moins nocives !

Pour ceux qui ne feront pas une transition instantanée, vous pouvez par exemple faire le choix d’alterner clope et cigarette électronique, le temps de vous familiariser complètement avec ce nouvel objet. Réservez petit à petit la clope pour les moments stratégiques, pics de stress ou d’angoisse, pause café ou après repas. Pour certains, la cigarette traditionnelle devient rapidement insupportable, ce qui simplifie le parcours. Pour d’autres il faudra peut être un peu de volonté et envisager une deadline pour la dernière cigarette fumée (la fin du paquet ou du sachet de tabac). A chacun de trouver son rythme.

Bien gérer son stock

Règle n°1 du vapoteur accompli et serein, toujours avoir du stock d’avance, de matériel comme de liquide et ce d’autant plus que les revendeurs sont régulièrement en rupture de tel ou tel produit, et que vous n’aurez pas toujours (et même rarement) un voisin ou une boutique de cigarettes électroniques sous la main pour vous dépanner.

Prévoyez dès vos premiers jours de vapote de passer commande d’une batterie supplémentaire, d’un câble USB, et surtout, de fioles de liquides (40 à 50 ml), ainsi que de plusieurs atomiseurs ou cartomiseurs. Remplacez rapidement ce que vous utilisez dans cette réserve. Il vaut mieux avoir trop de stock que de se retrouver démuni et de rendre visite à votre buraliste… Vous pourrez toujours revendre ce que vous n’utilisez plus sur les forum de consommateurs de cigarette électronique ou en faire profiter vos proches.

N’hésitez pas non plus à diversifier vos sources d’approvisionnement en matériels et e-liquides. Cela vous permettra de tester d’autres revendeurs, leur offre et leurs services,  ainsi que de comparer les prix.

Entretenir son matériel

Deuxième condition de succès pour installer dans la durée votre passage à la cigarette électronique : l’entretien du matériel. Il est relativement simple mais il ne faut pas le négliger. Ainsi, il faut penser à faire de régulières charges complètes de vos batteries, la nuit par exemple, pour en assurer la longévité. Ensuite, il convient de nettoyer les pas de vis de vos batteries, atomiseurs, cartomiseurs, qui ont tendance à s’encrasser, avec par exemple un coton tige imbibé d’alcool. Enfin, et pour des raisons d’hygiène, n’hésitez pas aussi à désinfecter les embouts de cartouches ou de cartomiseurs.

Diversifier son matériel et ses liquides

Phénomène connu (et ennemi) des vapoteurs : une possible lassitude vis à vis du matériel et/ou du liquide utilisé. Cette lassitude peut intervenir de façon brutale, alors que jusqu’à présent votre cigarette et votre liquide vous convenait. Pour la prévenir ou y remédier, vous pouvez diversifier votre technique de vaporisation (les atomiseurs et cartomiseurs). Les différents modèles d’atomiseurs et de cartomiseurs auront une incidence sur la quantité, la température et la densité de la vapeur, vous permettant de varier les sensations. Vous pouvez aussi (et c’est même recommandé), utiliser des liquides de saveurs différentes. Ils en existent une très grande variété, jusqu’aux plus improbables.

Le kit de survie

Une fois installé durablement dans la « vapote », prévoyez une cigarette électronique de secours, de préférence un modèle différent de votre kit de base. Elle permettra de faire face à une situation de panne.  Il existe par exemple des mini kits composés d’une batterie, d’un atomiseur et de ses cartouches ou de cartomiseurs, et d’une mini prise USB, le tout disposé dans un petit étui rigide, que vous pourrez emmener avec vous en déplacement en plus de votre cigarette électronique principale. Ce kit supplémentaire peut aussi vous permettre de parer au problème évoqué dans le paragraphe précédent.

Dans le même ordre d’idée, prévoyez de disposer d’un flacon de liquide avec un dosage supérieur en nicotine à celui que vous utilisez quotidiennement. Il vous permettra de combler rapidement un besoin irrépressible de nicotine, ce qui peut arriver dans les situations de stress ou d’angoisse. Un conseil simple qui vous évitera un retour accidentel à la clope.

Gérer l’entourage

Dernier aspect à ne pas négliger dans votre parcours de « vapoteur » : votre entourage. Lorsque vous utiliserez pour la première fois votre cigarette électronique en public, vous risquez de susciter soit de la franche hostilité, soit dans le meilleur des cas de la curiosité. Attendez vous à vous entendre dire par un serveur que c’est interdit de fumer dans les bars, ou par votre beau frère que vous n’avez pas arrêté de fumer (sous entendu puisque vous utilisez encore une cigarette). Exhiber fièrement votre ecig la ou la les fumeurs sont contraints à l’abstinence peut être tentant, mais c’est à double tranchant.

Le plus souvent il vous faudra faire usage d’un minimum de discrétion, de pédagogie et de diplomatie. Une astuce : changez votre vocabulaire (pas toujours facile). Parlez de vaporisateur et non de cigarette par exemple. Dans le train, demandez à votre voisin si la « vapeur » l’incommode. Par ailleurs moins votre cigarette électronique ressemblera à une cigarette traditionnelle, plus cela facilitera vos explications. Il existe d’ailleurs des modèles discrets de type « stick » qui conviennent très bien à l’usage en public. N’hésitez pas à expliquer le procédé de la cigarette électronique à vos proches. Faire adhérer votre entourage à votre démarche de « vapoteur », c’est un plus.

Des difficultés ? Demandez de l’aide

Une première expérience avec la cigarette électronique ne réussit pas forcément du premier coup. A moins que le procédé ne vous conviennent pas du tout, si vous rencontrez des difficultés quelconques avec votre cigarette électronique, d’ordre matériel ou d’utilisation au quotidien, n’hésitez pas à vous en ouvrir auprès d’autres « vapoteurs ». Ils existent des forums d’utilisateurs de la cigarette électronique ou vous pourrez trouver aide et encouragements.

Chaque expérience de « vapote » est unique nous l’avons dit en introduction. Pour certain, ce n’est qu’une aide temporaire, parallèle à un arrêt du tabac. Pour d’autres cela devient au fil du temps un instrument de plaisir que l’on fait perdurer. Ou pas. La cigarette électronique offre une liberté que n’offre pas la cigarette traditionnelle.

7 commentaires pour La cigarette électronique : conseils, trucs et astuces
  • Merci pour tous vos conseils sur la cigarette électronique. pour ma part, je ne fume plus depuis 8 mois, et j’ai vapoté pour m’aider à me débarrasser du tabac et surtout de la nicotine.

    La cigarette électronique est un bon produit mais choisissez une bonne cigarette électronique, c’est important si vous ne voulez pas être déçu.

  • Voilà de très bons conseils sur la cigarette électronique. Je ne vois pas grand chose à rajouter… Personnellement je recommande d’avoir toujours à disposition une batterie et un flacon de e-liquide de secours. Concernant ma propre expérience, je suis tombé en panne deux fois. Une fois avec le e-liquide et une fois avec la batterie. Et j’ai craqué à chaque fois pour un paquet de cigarettes. Heureusement pour moi c’est avec difficulté et dégoût que je les ai fumé mais tout les vapoteurs n’auront peut-être pas ce sentiment et risquent de replonger. Depuis je garde toujours à disposition dans ma voiture une batterie chargée et un flacon. Juste au cas où.

  • Il peut parfois être tentant de se laisser séduire par un kit de cigarette électronique à bas coût et ne contenant qu’une seule batterie (donc impossible d’avoir deux cigarettes électroniques sur soi) mais en règle générale, si on fume d’ordinaire plus d’une dizaine de cigarettes par jour, il est préférable de choisir un kit avec deux cigarettes électroniques à l’intérieur sans quoi on finira tôt ou tard par être assez limité et racheter une batterie par la suite ce qui reviendra évidemment plus cher.

  • sandrine

    URGENT…. URGENT….URGENT….
    bonjour, ça fait un mois que j’ai arrêté de fumer, j’ai bien réessayé les cigarettes mais non je ne supporte plus le gout.
    je suis très heureuse d’avoir réussi à arrêter grâce à ce nouveau système qui ne me procure que du plaisir et plus de désagrément.

    Par contre la je vous contacte car j’ai un énorme soucis, je ne comprends pas elle ne fait plus de fumé comme si l’atomiseur été hs, donc j’en ai mis un neuf mais cela ne change rien, merci de me répondre très vite, lol, la soirée va être très compliqué sinon.
    je vous remercie d’avance.

  • Mercier

    En effet, très bons conseils… Mais je vois aussi que des marques se développent pour permettre l’accès à tous les fumeurs à la cigarette électroniques. Comme KangerTech, qui propose des packs vraiment pas chers. D’autant plus que certaines e-cigarettes, que j’ai pu utiliser, m’ont toutes fait mal à la gorge, et celle-ci non. Elle est agréable, et rejette beaucoup de fumée, ce qui la rend très agréable !

    On peut la trouver sur le site: endurance-shopping

    Je veux pas faire de pub, mais elle reste la meilleure à laquelle j’ai goûté !

  • Bricke

    J’ai acheté ma 1ère cigarette electronique le 30 Avril 2014, j’ai oublié de fumer ma clope du matin le 05 Mai 2014 et depuis, je ne fume plus du tout… Je vapote, j’en ai besoin, et j’ai du changer de modèle car le truc simple ne me suffisait plus… J’ai 2 batteries de 1300 mAh Vision Spinner et là c’est le top pour le hit et le goût!!!! j’alterne entre 16 et 18 mg de nicotine… J’étais une grosse fumeuse et j’avoue que je revis…. je respire mieux, je sens mieux mes parfums…… Bon courage à celles et ceux qui veulent stopper la cigarette, la e-cig comme on l’appelle, c’est bien mieux, c’est une façon beaucoup plus saine de prendre notre dose nicotine, après, il faudra baisser le dosage, mais pour l’instant, bien dosée une cig electronique permet à un gros fumeur d’arrêter de s’intoxiquer … Je fumais 45 à 50 cigarettes par jour….. et la e-cig m’a fait sortir de cette mauvaise habitude toxique…. Bien à vous.

  • Michèle B.

    Je suis Bricke… je préfère mettre mon prénom quand même…. encore courage à ceux qui veulent stopper la clope…

Ecrire un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>