Réseaux sociaux
Suivez nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Nous contacter


Si vous appréciez ce site, faites-le savoir !

Mod Vamo VV-WV : tension ou puissance variable à petit prix

Entré discrètement sur le marché des Mods il y a un mois, le Vamo a fait depuis de nombreux adeptes, séduits autant par son prix que par sa simplicité et ses performances. Un Mod qui pourrait devenir une référence dans sa gamme de prix, comme se fut longtemps le cas de son ancêtre le Lavatube.

 

 

Présentation du Vamo

Disponible pour l’instant en France qu’en version « chromée », le Vamo est un Mod télescopique à voltage ou puissance variable, de 3 à 6 volts ou 3 à 15 watts, qui peut soit embarquer un accu 18350, soit, une fois que l’on a vissé le tube supplémentaire, un accu 18650 ou deux accus 18350. Son pas de vis 510 accueille tous les consommables du même type, ainsi que certains formats Ego (atomiseur T, cartomiseur cône…).

Le Vamo se met en marche par cinq clics successifs rapides et s’arrête de la même façon. On accède très facilement aux fonctions essentielles de ce mod, sans passer par de fastidieux menus. En maintenant appuyé le bouton + pendant 3 secondes, l’écran de contrôle affiche la résistance du consommable vissé sur le Mod, le bouton – permettant quant à lui l’affichage de la tension restante de la batterie. En maintenant appuyé les deux boutons en même temps pendant 3 secondes, on passe du mode voltage variable ou mode puissance variable, chaque bouton permettant d’augmenter l’un ou l’autre par incrémentation de 3.0 à 6.0 volts ou de 3.0 à 15.0 watts.

Il est à noter que la tension ou la puissance sélectionnée n’est pas verrouillable. Toute pression de moins de trois secondes sur les boutons + et – pour effectuer une simple lecture entraîne une incrémentation dans un sens ou dans un autre. Il convient alors de  réajuster le réglage initial.

Dernier réglage possible : le choix entre un mode « AVG », qui délivre une tension régulée constante, et RMS, qui délivre la tension réelle, qui déclinera au fur et à mesure de l’état de décharge des accus. Le passage de l’un à l’autre se fait par pression de 10 secondes sur le bouton +, l’écran affichant N01 pour l’AVG, N02 pour le RMS. Sans trop rentrer dans le détail, le mode AVG conviendra plutôt à une utilisation avec un seul accu 18650 ou 18350, le mode RMS à l’utilisation de deux accus 18350 en parallèle.

A l’usage

La première impression est souvent la bonne. Si son esthétique est contestable, le Vamo donne dès la première prise en main un sentiment de solidité, renforcé par son poids respectable. En 18650, le Vamo pourra même faire office d’haltère ! Dans cette dernière configuration, c’est le Mod le plus long de sa catégorie avec pas loin de 14 cm.

Les trois boutons, bien que fait d’un plastique pas très avantageux sont précis et répondent bien aux diverses sollicitations. Dans la variante 18350, le bouton de marche se retrouve par contre très bas, et n’est pas aisé d’accès. Il aurait mérité de se trouver sur le coté et un peu plus haut, comme sur le Lavatube. Dans certaines versions, le Vamo dispose de boutons en métal.

Un autre défaut de conception, plus handicapant, concerne le ressort du cap inférieur du mod, lorsque l’on utilise un accu 18650. Suivant la longueur de ce dernier, le ressort se révèle trop mince et trop souple pour maintenir le contact électrique, d’ou un risque de coupure du Mod si on le bouscule un peu. Il faut soit remplacer le ressort, soit placer un spacer magnétique sur la borne – de l’accu pour le caler.

Coté autonomie, on ne dépassera pas les une à deux heures avec un seul accu 18350, selon le voltage ou le « wattage » utilisé, contre une demi journée à une journée entière avec un accu 18650. A noter que lorsque la batterie arrive en fin de charge, le Mod a parfois tendance à se montrer fébrile, ne fonctionnant plus qu’une pression du switch sur deux, et ce avant que son écran n’affiche « low ».

Ces petites imperfections mise à part, le Vamo est étonnamment bien fini pour un Mod de cette gamme de prix (moins de 50 €). Les différentes parties se vissent parfaitement sans forcer, le pas de vis semble solide et bien étanche. L’écran est bien éclairé (LED Bleu sur fond blanc) et lisible de jour comme de nuit. Le réglage en « watts », très prisé par certains utilisateurs de Mods, est un plus. Il vous permettra, une fois que vous avez trouvé votre « wattage » idéal, de retrouver les mêmes sensations quelque soit la résistance de vos différents consommables, sans avoir à vous préoccuper du voltage à sélectionner. Sur le long terme, ce Mod procure des performances constantes appréciables.

Le Vamo, un Mod robuste, voir un peu rustique, polyvalent, facile d’utilisation, performant et qui fait bien son job. Et surtout un rapport qualité/prix pour l’instant imbattable.

Vamo VV-WV, moins de 50€ le Mod nu, avec son tube d’extension.

Matériel de test aimablement prêté par Electromoske.fr.

Voir aussi cette petite présentation vidéo

Image de prévisualisation YouTube

Ecrire un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>