Réseaux sociaux
Suivez nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook

Nous contacter


Si vous appréciez ce site, faites-le savoir !

Nouveaux MT3 BCC et EVOD BCC

La tendance actuelle est au BCC (Bottom Coil Clearomizer). Après le Vapeonly Mega, orienté Mod, voici les MT3 et Evod BCC, deux clearo dont les résistances sont donc situés à la base et qui ont la singularité de produire une vapeur plutôt froide. Si le premier est plutôt décevant, le second est une vrai bonne surprise.

 

 

MT3 BCC : joli, mais décevant

D’une contenance de 3ml et d’une résistance à 2.4 Ω, le MT3 n’est pas vraiment une nouveauté mais plutôt un restylage de son frère jumeaux le T3. A la différence de ce dernier, le corps du MT3 n’est pas en plastique transparent mais en métal et revêtu d’une surface caoutchouteuse (identique à celle des batteries eGo), deux lucarnes permettant de contrôler le niveau de liquide.

Le remplissage est d’ailleurs très simple : on dévisse le cap inférieur, on retourne le clearo et on rempli en laissant s’écouler le liquide sur le bord interne,  en prenant garde à ne pas dépasser l’extrémité de la cheminée centrale. Le remplacement de la résistance est encore plus simple : une fois le MT3 vide, on dévisse la base – la résistance fait corps avec – , on la jette et on vise une nouvelle résistance. Toujours saisir le MT3 par sa base granulée lorsqu’on le dévisse de sa batterie ou de son mod pour éviter que le liquide ne se répande partout !

Malgré ce restylage très réussi esthétiquement et une extrême facilité d’utilisation, le MT3 souffre hélas -et ce n’est pas vraiment une surprise – des mêmes défauts que son frangin le T3 : glougloutages intempestifs et alimentation discontinue en liquide de la résistance. Si le hit est plutôt faiblichon, le rendu des saveurs est correct, sans plus. Par ailleurs et du fait de son diamètre, le MT3 n’est pas compatible avec certains mods (comme le Lavatube par exemple) et n’est pas du meilleur effet sur une batterie eGo, dont le diamètre est inférieur. Bref on lui préférera sans états d’âmes son cousin : l’EVOD BCC.

EVOD BCC : la vrai bonne surprise

Enfin un consommable bien étudié, bien fini et surtout : performant ! D’une contenance d’environ 2,4 ml (en réalité moins de 2 ml) et équipé d’origine d’une résistance à 1.8 Ω, l’EVOD est constitué comme le MT3 d’un corps métallique (avec lucarnes) et d’un drip tip spécifique inamovible. S’il se remplit en liquide de la même façon que le MT3, c’est au niveau de la résistance que se trouve la nuance, puisqu’il est entièrement démontable. La résistance se dévisse de la base, et se change indépendamment lorsqu’elle est usagée, ce qui est plus économique.

La surprise, c’est surtout au niveau des performances que l’EVOD se distingue de la majorité des clearos : vapeur très abondante (plus chaude que sur le MT3), rendu des saveurs excellent et enfin un hit impressionnant, un sentiment probablement du à la texture de la vapeur, plutôt « sèche » (voir un chouilla agressive).    Parfaitement étanche et peu bruyant, l’EVOD procure de longues heures de vapote car idéalement alimenté de façon continue en liquide. Pour une utilisation optimale, on prendra garde à ce que la résistance soit toujours bien vissée à fond sur la base après chaque démontage de l’EVOD, que ce soit pour le remplir ou pour changer la résistance. La surface granuleuse de la tige située en haut de la résistance facilitera cette tâche.

Esthétiquement, l’EVOD se marie idéalement avec une batterie de type eGo. Lorsqu’elles seront disponibles, on pourra en apprécier toutes les qualités sur un mod à voltage variable, avec des résistances à 2.2 et 2.5 Ω. Quoiqu’il en soit, ce clearo est apelé à devenir une valeur sure de la vapote.

Clearomiseur MT3 BCC, 5,90 € pièce. Disponible en plusieurs coloris.

Clearomiseur Evod BCC, 6,60 € pièce. Disponible en plusieurs coloris.

Matériel de test aimablement fourni par Ecovapoteur.

Ecrire un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>