De plus en plus dans le monde de la consommation, la question de la protection de l’environnement devient une préoccupation fondamentale. Cette question intéresse autant les consommateurs de denrées alimentaires que d’appareils électroniques. Elle n’épargne donc pas les vapoteurs, qu’ils soient nouveaux ou anciens. Découvrez ces habitudes qui pourraient vous faire contribuer à la protection de l’environnement en tant que vapoteur.

Revoir la consommation d’énergie de sa cigarette électronique

Il est de nos jours établi que la production de l’énergie électrique a un impact important sur l’environnement. Les effets néfastes de la production de l’énergie sur l’environnement naturel sont constitués principalement par la pollution atmosphérique qui est à l’origine de l’augmentation de l’effet de serre. Cette augmentation provoque le réchauffement climatique. Ce dernier induit l’élévation du niveau des mers, l’inondation des zones côtières, des îles et autres.

Pourtant, nombreux sont les vapoteurs qui consomment de l’énergie plus qu’il n’en faut en rechargeant à tout bout de champ leur matériel de vape. Selon des experts du WWF, débrancher les appareils en charge, comme le chargeur du téléphone ou autres chargeurs contribue à réduire la consommation d’énergie. Éteindre les écrans des ordinateurs, télévisions ou imprimantes et ne pas seulement les laisser en veille favorise tout aussi l’optimisation de la consommation d’énergie. Dans ce sens, les vapoteurs pourraient optimiser leur consommation d’énergie en prenant souvent le soin d’éteindre leur vapoteuse lorsqu’elle n’est pas utilisée.  Ils devront également s’habituer à la débrancher lorsque la charge est complète.

Limiter les déchets issus de l’utilisation de sa vapoteuse

Les déchets impactent dangereusement notre environnement. Lorsqu’ils ne sont pas collectés et réutilisés par un procédé adéquat, ils se retrouvent dans la nature. Dès lors, ils constituent une pollution visuelle. Mais plus grave, ces déchets engendrent une pollution olfactive. Ils détruisent les terres en réduisant leur niveau de productivité. Par ailleurs les déchets une fois rejetés dans la mer peuvent :

  • Rendre toxiques les poissons ;
  • Réduire la qualité hygiénique de l’eau ;
  • Intégrer des toxines dans le plancton…

Selon l’OMS, des milliards de tonnes de déchets sont déversés dans la nature et dans le monde chaque année. Les vapoteurs ne sont pas exclus des potentiels pollueurs. L’essor du monde de la vape, notamment l’augmentation du nombre de vapoteurs et les chiffres de ventes des cigarettes électroniques sont révélateurs de ce fait. Pour réduire la quantité de déchets émis dans la nature, les vapoteurs peuvent déjà abandonner les cigarettes électroniques jetables. Ces dernières constituent une plus grande part des déchets que peuvent émettre les acteurs du monde de la vape. Ils peuvent tout aussi privilégier le DIY pour réduire le nombre de flacons et de fioles d’e-liquides rejetés dans la nature.

Par ailleurs, les vapoteurs peuvent privilégier les e-liquides dans de grands contenants et utiliser des sacs réutilisables. Ces quelques gestes leur permettront de réduire leur production de déchets. L’autre geste non moins négligeable serait le recyclage. Dans ce sens les vapoteurs peuvent investir dans le reconstructible. Cela leur permettra de réutiliser les pièces usées de certaines e-cigs.

Réduire la consommation d’eau

Il est tout aussi utile de réduire votre consommation d’eau. De nombreux organismes conseillent à cet effet d’installer des « mousseurs » sur les robinets pour réduire leur débit. On peut aussi attendre que le lave-vaisselle soit plein avant de le faire démarrer. Repérez rapidement les fuites d’eau et récupérez de l’eau de pluie quand cela est possible. Ces gestes relatifs à la limitation de la consommation d’eau valent aussi bien pour les vapoteurs. Les amoureux du DIY utilisent souvent de l’eau. Il en est également ainsi lorsque vous vous décidez à nettoyer certains éléments de votre e-cigarette notamment le tank. C’est donc à bon droit que ces gestes de limitation de la consommation d’eau peuvent être adoptés par les vapoteurs. En définitive, la question de la protection de l’environnement concerne également les vapoteurs. Pour agir dans ce sens, ces derniers peuvent réduire leur consommation d’énergie, s’habituer au recyclage, investir dans le DIY, économiser de l’eau…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *