Les cigarettes jetables sont grandement achetées par des mineurs sur des sites de petites annonces. La protection des mineurs est de plus en plus au cœur des préoccupations liées à la cigarette électronique. Pour empêcher les mieux d’avoir accès au matériel de vape, les vape shops filtrent au maximum leur entrée. Ne faut-il pas faire plus pour véritablement protéger les mineurs ? On en parle dans cet article.

Les cigarettes électroniques sont-elles dangereuses pour les mineurs ?

Les produits de la vape sont considérés comme étant de la catégorie des dérivés du tabac. De nombreuses législations au monde ont alors interdit son utilisation aux mineurs. Bien sûr, la personne considérée comme mineure est celle qui a un âge inférieur à 18 ans. Cette interdiction concerne également tous les autres produits de vape, avec ou sans nicotine. La plupart des législations ne font aucune distinction. C’est pourquoi en France par exemple, les magasins de cigarettes électroniques sont astreints à l’obligation d’exiger de vous un document d’identité avant toute vente.

Si les produits dérivés du tabac peuvent être dangereux pour tous, les mineurs sont encore plus exposés. Les organes de ces derniers ne sont en effet pas encore assez mûrs. Ils pourraient être très fortement endommagés au moindre risque. Même si toutes les études rassurent de l’innocuité de la vape, ses effets ne sont pas encore connus sur le long terme.

Où trouve-t-on la cigarette électronique à acheter ?

Dans presque tous les coins de rue, il existe des boutiques physiques qui commercialisent des produits de vape. Vous pouvez ainsi acheter votre matériel de vape dans n’importe quel vape shop. Les grandes surfaces et les magasins non spécialisés en proposent également. La plupart de ces derniers proposent ces produits en libre-service.

Si vous avez un buraliste non loin e chez vous, vous pouvez aussi y chercher votre e-cig. Avec la diminution du nombre de fumeurs, de nombreux buralistes complètent leur bureau avec des modèles d’e-cig. La cigarette électronique peut aussi être achetée en ligne. Il existe de nombreux sites généralistes ou spécialisés qui proposent de nombreux modèles.

Quel est l’impact du commerce en ligne sur l’interdiction de la vape aux mineurs ?

Si l’accès aux produits de vape est interdit aux mineurs, la mise en œuvre de cette interdiction est confrontée à plusieurs difficultés. Dans les boutiques ou magasins physiques de vente d’e-cigs, il est beaucoup plus aisé de respecter cette interdiction. Si un mineur se présente, il est beaucoup plus facile de le repérer.

Au contraire, avec le commerce en ligne, la réalité est toute autre. Les promoteurs de magasins en ligne ne disposent pas d’outils leur permettant de savoir si l’e-consommateur est un mineur ou pas. En conséquence, il est très facile de vendre à un mineur sans s’en rendre compte. Ainsi, de nombreux mineurs profitent de cette situation pour s’approprier les produits de vape en toute facilité. Le commerce en ligne ne favorise donc pas le respect de l’interdiction de l’e-cigarette aux mineurs.

Interdire la vente de cigarettes électroniques en ligne est-elle la solution pour le respect de l’interdiction aux mineurs ?

Les magasins physiques de vape ne sont pas tous aussi respectueux de l’interdiction de vente des produits de vape aux mineurs. En effet, certains de ces magasins manquent de dispositifs de contrôle de l’identité et de l’âge de leurs clients. Dans ces conditions, il est facile pour un mineur d’aller s’approprier une cigarette électronique dans les vape shops. De plus, les fraudes orchestrées par les mineurs sont légion. Ces derniers se font passer pour des majeures et trompent la vigilance de certains vendeurs en magasins.

La difficulté à respecter  l’interdiction de vente de produits de vape aux mineurs ne concerne donc pas que les boutiques en ligne. Sur n’importe quel type de marché, les mineurs sont capables de se procurer par fraude la vapoteuse et ses accessoires. Réduire la vente de matériels de vape aux seuls magasins physiques ne règlera donc pas cette situation. Il faut plutôt penser à d’autres solutions comme les mesures de sensibilisation et de responsabilisation. Les mineurs arrivent par un moyen ou un autre à se procurer du matériel de vape aussi bien dans les magasins physiques qu’en ligne. Restreindre l’achat de ces produits aux seuls vape shops ne résoudra pas le problème de la protection des mineurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *