Véritable moyen de sevrage tabagique, l’ecig est perçu comme un équipement salvateur. Pourtant dans certains pays, le matériel de vape soulève des inquiétudes. En Thaïlande par exemple, il est strictement interdit de détenir une ecig ou tout élément permettant la vape.

Quelles sont les raisons qui expliquent l’interdiction de la vape en Thaïlande ?

La cigarette électronique représente un excellent moyen pour délaisser le tabac. Depuis son apparition, cette dernière a conquis de nombreux amateurs. Dans différents pays, les autorités ont même déclaré ce produit comme outil de sevrage tabagique.

Toutefois, dans d’autres pays, la cigarette électronique est toujours vue d’un mauvais œil. C’est souvent le cas dans les pays asiatiques. Ces derniers n’hésitent pas à appliquer une réglementation sévère à l’encontre de tous ceux qui utilisent une ecig.

Dans un pays comme la Thaïlande par exemple, les autorités ne font aucun cadeau aux utilisateurs de la cigarette électronique. C’est pour cette raison que vous trouverez de nombreux avertissements sur l’interdiction de la cigarette électronique en Thaïlande. En effet, si un vapoteur avait prévu de voyager dans ce pays, il devra prendre ses précautions, au risque sinon de s’attirer des ennuies. En effet, le simple fait de détenir, de se servir ou d’utiliser même dans un cadre privé une e-cigarette peut entrainer des poursuites judiciaires.

Ici, il est important de préciser que les sanctions ne s’appliquent pas seulement à la cigarette électronique. Tout élément qui peut servir à vaper est interdit dans le pays.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que même les liquides électroniques, les résistances, les atomiseurs, et autres ne sont pas autorisés. Dans le cas de figure où un expatrié ou un Thaïlandais aurait enfreint cette réglementation, il risque une peine d’emprisonnement maximal de 10 ans.

Il peut également être amené à s’acquitter d’une amende de 2800 € ou moins. Si les autorités thaïlandaises sont aussi strictes à l’encontre de l’ecig, c’est parce qu’ils estiment que c’est la porte ouverte au tabagisme.

Selon les dirigeants de ce pays, la cigarette électronique encouragerait les jeunes à s’adonner à la consommation de tabac. Pour arrêter ce phénomène, elles ont donc voté des lois assez sévères contre la vape.

Les dirigeants du pays pensent également qu’on ne peut pas savoir exactement ce que contiennent les liquides électroniques. Selon ces autorités, l’ecig peut donc servir à vapoter des substances illégales.

Que comprendre de cette politique sévère à l’encontre des vapoteurs ?

Les autorités thaïlandaises n’ont pas vraiment le cœur au vapotage. Cette rigueur peut s’expliquer par une volonté de lutter contre le tabagisme. En fait, ce qu’il faut comprendre, c’est que ce n’est pas la cigarette électronique uniquement qui est visée par ces lois strictes.

Depuis le mois de novembre 2017, il est par exemple interdit de fumer sur les plages thaïlandaises.

Cet acharnement peut s’expliquer par la découverte d’une forte concentration de mégot par mètre carré sur une zone de plage de Patong à Phuket. C’est après cet évènement que les autorités ont pris conscience de l’importance du nombre de fumeurs dans leurs pays. 

L’interdiction d’avoir une cigarette électronique n’est pas une blague en Thaïlande. Des fouilles sont effectuées aux aéroports. De même à l’intérieur du pays, il est possible de se faire arrêter pour possession d’une ecig.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *