Notre époque actuelle enregistre beaucoup d’invention ainsi que le perfectionnement de certains appareils existants. Dans cette dernière catégorie se trouve la cigarette électronique qui demeure la meilleure échappatoire pour toutes ces personnes qui espèrent un jour la consommation du tabac sans grand danger. Celle-ci fonctionne à partir de deux composantes principales : l’e-liquide et la résistance qui réchauffe cette dernière pour qu’il y ait production de vapeur. 

Que fait la résistance dans l’e-cigarette ? 

L’élément principal de votre atomiseur reste et demeure la résistance. Sans résistance, votre e-liquide ne pourra être vaporisé correctement et donc, pas de production de vapeur. En effet, votre résistance se réchauffe à partir de l’impulsion électrique qu’émet la box. Cette dernière peut être préconçue à l’usine de fabrication. 

Faite d’une structure métallique, autour d’elle se trouve un fil résistif autour duquel s’enroule le coton. Cependant, vous avez la possibilité de concevoir vous-même votre résistance en utilisant le fil résistif et le coton. En réalité, c’est un principe que l’on retrouve sur les atomiseurs reconstructibles. 

Au même titre que les e-liquide, la résistance est un accessoire de la vape. Sa longévité est limitée et donc vous avez l’obligation de la changer assez fréquemment. Entre autres, au cours de son utilisation le coton se dégénère. Ce qui cause un blocus pour l’absorption du e-liquide. 

Au nombre des symptômes qui vous signalent la destruction de votre résistance, nous avons : la baisse de la quantité de nuages, une carence en saveur ou encore un goût de brûlé dans votre vape. 

Que faire des résistances usagées pré-faite ? 

Aussi minuscule soit elle, il est fortement déconseillé de mettre à la poubelle une résistance. Constituée de quelques compartiments en métal et en coton, il faut mettre une résistance à la déchetterie dans la catégorie des déchets métalliques. Par ailleurs, dans le cas où vous faites usage d’atomiseur reconstructible, vous devez procéder de la même façon.

Celle-ci contient un fil résistif qui contient du métal. Bien évidemment, vous n’êtes pas obligée de vous rendre toutes les fois à la déchetterie. L’astuce la plus simple, c’est de ranger soigneusement dans des boîtes vos résistances usagées. De cette façon, vous pourrez toutes les jeter en une seule fois.  

Autre alternative de recyclage des résistances

À défaut de jeter à tout bout de champ vos résistances, il y a cette possibilité selon laquelle, vous pouvez les nettoyer. Un atomiseur peut avoir un ou plusieurs coils, il vous faudra procéder de la même façon. Faites un dry burn pour brûler l’ensemble des déchets de liquide à partir de votre box ou un TAB. Nettoyer soigneusement avec une brosse en métal ou avec une pince céramique.

Badigeonner avec de l’eau propre pour éliminer les résidus de particules. Dans un second temps, faites encore un dry burn pour ajuster les spires ou le coil. Au besoin utiliser une pince. Enfin, vous avez fini de bien nettoyer votre vape. Désormais, elle est toute propre.

Somme toute, voilà une bonne info et astuce pour vapoteur . À vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *