Les cigarettes jetables peuvent facilement être achetées par des mineurs sur des sites de petites annonces. La protection des mineurs est de plus en plus au cœur des préoccupations liées à la cigarette électronique, spécialement depuis l’arrivé sur le marché des puffs. Pour empêcher les mieux d’avoir accès au matériel de vape, les vape shops filtrent au maximum leur entrée. Ne faut-il pas faire plus pour véritablement protéger les mineurs ? On en parle dans cet article.

Les cigarettes électroniques sont-elles dangereuses pour les mineurs ?

Les produits de la vape sont considérés comme étant de la catégorie des dérivés du tabac. De nombreuses législations au monde ont alors interdit son utilisation aux mineurs. Cette interdiction concerne également tous les autres produits de vape, avec ou sans nicotine. La plupart des législations ne font aucune distinction. C’est pourquoi en France par exemple, les magasins de cigarettes électroniques sont astreints à l’obligation d’exiger de vous un document d’identité avant toute vente.

Si les produits dérivés du tabac peuvent être dangereux pour tous, les mineurs sont encore plus exposés. Les organes de ces derniers ne sont en effet pas encore assez mûrs. Ils pourraient être très fortement endommagés au moindre risque. Même si toutes les études rassurent de l’innocuité de la vape, ses effets ne sont pas encore connus sur le long terme.

Où trouve-t-on la cigarette électronique à acheter ?

Dans presque tous les coins de rue, il existe des boutiques physiques qui commercialisent des produits de vape. Vous pouvez ainsi acheter votre matériel de vape dans n’importe quel vape shop et chez de nombreux buraliste. Avec la diminution du nombre de fumeurs, de nombreux buralistes complètent leur bureau avec des modèles d’e-cig et de e-liquide.

Il y a la vente sur internet avec les sites e-commerce et les marketplace telle Amazon. Le site « où acheter sa cig élec ? » coolvape-shop.fr, compare les types de lieux de vente de matériel de vape et traite du marché de l’occasion.

Quel est l’impact du commerce en ligne sur l’interdiction de la vape aux mineurs ?

Si l’accès aux produits de vape est interdit aux mineurs, la mise en œuvre de cette interdiction est confrontée à plusieurs difficultés. Dans les boutiques ou magasins physiques de vente d’e-cigs, tel certains bureaux de tabac qui proposent également du matériel de vape et les vape shop, qu’il soient indépendants ou franchisés, l’interdiction de vente aux mineurs est strict. Pas de carte d’identité, pas servi.

Au contraire, avec le commerce en ligne, la réalité est toute autre. Comment faire en ligne pour s’assurer que l’internaute est majeur ? Il y a bien la pop up nous invitant à dire que nous sommes majeurs mais n’importe qui pourrait mentir. Le paiement se fait par carte bancaire et les banques ont sécurisé les paiements en ligne si bien que si votre enfant voulait acheter une ecig en ligne, vous le sauriez et il ne pourrait valider le paiement. Avoir la carte en main ne suffit plus. Certains shop e ligne acceptent les paiements en chèque, la commande est alors envoyée une fois le chèque reçu ou les paiement via des solution de paiement tel que Paypal. Ca devient plus dur d’être certain mais comment faire plus pour faire appliquer la lois et empêcher la vente de vape aux mineurs ?

Interdire la vente de cigarettes électroniques en ligne est-elle la solution pour le respect de l’interdiction aux mineurs ?

Ce doit être rare mais comment être certain que la personne majeur qui vient d’acheter ce matériel de vape ne va pas le donner à un mineur. Les ados qui demandaient aux adultes rentrant dans un bureau de tabac de prendre des clopes pour eux ont exister et je ne vois pas de raison d’imaginer que cela ne puisse pas exister autours des vape shops.

La difficulté à respecter  l’interdiction de vente de produits de vape aux mineurs ne concerne donc pas que les boutiques en ligne. Sur n’importe quel type de marché, les mineurs sont capables de se procurer par fraude la vapoteuse et ses accessoires. Réduire la vente de matériels de vape aux seuls magasins physiques ne règlera donc pas cette situation. Il faut plutôt penser à d’autres solutions comme les mesures de sensibilisation et de responsabilisation. Les mineurs arrivent par un moyen ou un autre à se procurer du matériel de vape aussi bien dans les magasins physiques qu’en ligne. Restreindre l’achat de ces produits aux seuls vape shops ne résoudra pas le problème de la protection des mineurs. La vente en occasion sur les sites d’annonces finissent d’achever la possibilité d’une interdiction formelle totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *